Un four à pain de petite taille (80 cm), acheté en Bretagne dans la région de Morlaix, qui me permet de faire mon pain tous les week-end. Il entre en chauffe très rapidement et a besoin de très peu de bois pour monter à 300 ° ! J’utilise du bois chutes de chêne. Ce n’est pas ruineux (8 euros le stère) et ça chauffe très vite. Il me suffit d’une heure et demie de chauffe avant de cuire.
Il est peu encombrant et fonctionne très bien en extérieur à condition toutefois de le protéger et de lui mettre un peu de laine de roche pour l’isoler et garder la température !

Lors des premières chauffes on voit l’enduit se fissurer ce qui est normal et correspond à la dilatation de la masse. Il faudra, même après plusieurs cuissons, éviter de laisser monter la température plus de 300° après le blanchiement de la voûte. Après une année d’utilisation régulière (tous les week-end) le four n’a pas bougé.

C’est un four à pain mais il peut vous servir à faire des fouées bien sur. Les fouées sont des petites boules de pâte à pain écrasées et jetées dans le four à 300°, elles gonflent à grande vitesse et on peut les fourrer. Ne pas confondre avec les fouaces de Rabelais qui sont de petits pains briochés que l’on déguste comme en-cas. Elles sont très appréciées à l’heure du goûter fourrées de confitures par exemple. Nos ancêtres l’utilisait pour faire des tartines au four avec les pains rassis. Ces grandes tartines (un peu comme les tartines de pain poilane) pouvaient être garnies de tout ce qui se trouvait au jardin à ce moment là et d’un peu de fromage et parfois d’une tranche de lard. Et vous pouvez garnir ces tartines aussi avec les légumes de votre jardin que ce soient courgettes ou tomates en prenant soin de toujours finir par une couche de fromage. La salle de billard (les tables de billard ont été achetées sur le site du grand dépôt à la Roche de Glun (26600) )dans laquelle nous allons faire des tournois est annexée à un ancien four à pain d’un diamètre de 2.20 m. Ce four est tout à fait idéal pour y organiser de petites fêtes où l’on fait des fouées et des pizzas.

Nous avons pris nos habitudes sur un grand four à pain dans une ferme. Ce four avait un diamètre de plus de deux mètres et demandait plus d’une demi-journée pour monter en température. Souvent ce four a servi à cuire les pizza. Et pour les vrais gourmands une recette de kouign amann mise au point par Jean qui est plus légère et mieux feuilletée que la recette originale mais tout aussi caramélisée.

Back To Top